Attention ! Ceci n'est pas le site officiel du château de Fontainebleau.
Chargement de la page...
Dossier : La toponymie de Fontainebleau



La toponymie de Fontainebleau demeure de nos jours une énigme pour les historiens. Le but de cette page n'est donc pas de fournir de réponse définitive, mais de présenter les différentes hypothèses.

 

 

Le nom de Fontainebleau est très ancien. On retrouve sa première mention écrite dans la charte de succession de Louis VI, en 1137. L'étymologie de Fontainebleau est incertaine mais le rapport avec une fontaine est assez évident. La forêt est très humide, et la présence de nombreuses sources explique l'abondance du gibier, et l'intérêt de nos rois pour cette région. L'explication la plus simple, et la plus souvent donnée, est que c'est que le nom provient de la contraction des mots Fontaine-belle-eau.

 

Mais le suffixe "bleau" a peut être une autre origine. D'autres sources parlent d'une Fontaine Bliaud, ou Fontaine Eblaud ou même Blitwald. Le nom propre, suivant les versions, appartient à un chien qui aurait découvert la fontaine en question, à un garde forestier qui aurait été propriétaire au Moyen-Age du terrain où se trouve la fontaine, ou à une famille possédant un domaine près d'une fontaine. Selon une autre version, Fontainebleau devrait son nom à une source dédiée au dieu gaulois Belenos (dieu de la lumière, dieu médecin, adoré par des feux allumés au solstice d'été).

 

Les habitants de Fontainebleau s'appellent les bellifontains.